Make your own free website on Tripod.com

@ WebMaster - Moussa Kaboré dernière mis à jour : 10/05/2006


nouveautésRésultats définitives campagne 2005-2006
nouveautésAnalyse complémentaire campagne 2004-2005
nouveautésEvolution de la production rizicole 1993 à 2003
nouveautésCompte de production par exploitation type
nouveautésDimension alimentaire de la pauvreté - approche conceptuel et étude de cas - burkina


LES STATISTIQUES AGRICOLES AU BURKINA FASO

La statistique agricole pour un pays peut être définie comme l’ensemble des données numériques sur les différentes branches de l’agriculture, au sens large, et de son économie. Dans une telle acceptation, elle inclut la production végétale, l’élevage, la pêche et la sylviculture. Le champ des statistiques agricoles apparaît donc bien vaste et les séries numériques qui peuvent être établies dans ce domaine sont très diverses. Toutefois, ces données peuvent se classer en deux groupes fondamentaux :

La part du secteur agricole dans l’économie du Burkina Faso est importante (45% du PIB) et le pourcentage de la population vivant de l’agriculture est encore plus élevée. Au Burkina Faso, on a jusqu’ici collecté des données sur l’agriculture pour répondre aux besoins de développement liés à l’utilisation des terres et à la production agricole dans le cadre de la sécurité alimentaire. Toute fois, comme l’agriculture est la principale source d'emploi et de moyen d’existence de la majorité de la population, l’attention des planificateurs du développement agricoles s’est déplacée au fil des ans de telle manière que les besoins de données se rapportent non seulement aux problèmes concernant les exploitations agricoles et la production agricole, mais aussi aux problèmes relatifs au bien être des populations vivant de l’agriculture (par exemple revenu, santé, nutrition, …etc.) ainsi que la sécurité alimentaire de la population de la population dans son ensemble. Les planificateurs de l’agriculture visent également à améliorer la production dans le cadre du développement durable. Dans ce contexte, ils sont intéressés à des données se rapportant à l’épuisement des ressources naturelles (en terre) et à l’impact sur l’environnement.

Les données numériques sur l’agriculture servent à diverses catégories d’utilisateurs d’un pays. Au Burkina Faso, ce sont surtout :

  1. les services publics qui ont besoin de ces renseignements pour :
  1. le secteur privé qui ne semble pas être un grand utilisateur des statistiques agricoles. Néanmoins, certains grands producteurs agricoles s’intéressent aux statistiques agricoles. Les prévisions et les estimations de la production de la campagne, ainsi que les statistiques sur les prix des produits agricoles les intéressent pour  se placer au mieux sur le marché. D’autres parts, quelques entreprises privées et les milieux d’affaires s’intéressent aussi à certaines données notamment aux statistiques sur l’utilisation du matériel et des machines agricoles, des engrais, des pesticides, des aliments de bétail, etc.

En plus de l’utilisation des statistiques agricoles par les structures de l’Etat et les ONG, il faut mentionner les utilisations des données dans le cadre de la recherche. Ainsi peut-on citer :